Studio Caricole


Getuigenis voorgelezen tijdens ontbijt commissie

Objet: appui pour trouver un logement convenable à prix abordable, appartement à 1 chambre (mère), 3 à 5 chambres (famille)

Au Ministre chargé du Logement,
A la Commission du Logement,
Aux parlementaires intéressés,

Je viens auprès de votre haute bienveillance solliciter l’objet en marge. Je vous ai écouté ce matin à la Commission du Logement venant de la maison d’accueil La Porte Ouverte, avec l’Atelier Caricole, rencontré chez Hobo. L’Atelier Caricole informe et forme les personnes en recherche de logement à trouver un toît. Ce sont des personnes, je dirai correctes, qui éprouvent quand même des difficultés à trouver du logement convenable et bon marché.

En ce qui me concerne, le flat/studio me convient déjà bien seule, ou mieux un appartement à 1 chambre étant mère de 4 enfants, et 1 appartement de 3 à 4 chambres, ou même de 5 chambres pour la famille.
Les enfants étaient à ma charge pendant longtemps, plus de 7 ans. Mais, pour l’instant, ils sont avec le père, passation à l’amiable de ma part de charge et de droit avec la promesse de reprise, à cause des problèmes avec le propriétaire, circonstances particulières, y compris mon état de santé. J’ai dû subir 3 opérations chirurgicales successives. Et j’ai vécu à Mechelen pendant 3 ans.

Les 4 jeunes enfants sont mal logés. Ils sont tous dans une seule chambre chez leur père, 3 filles de 14 à 21 ans et 1 garçon de 19 ans, sur 2 lits superposés. Ce qui n’est pas bien pour l’éducation des enfants, la morale et leur santé. Force est de constater que cela influe aussi sur leur comportement, sur les résultats scolaires et académiques. Je demande un changement de situation. Merci de nous aider.

Bref, à cause de la séparation suivie de divorce, nous avions perdu la maison familiale de 4 chambres à Anderlecht, dans le quartier Aumale – Saint-Guidon, dossier clôturé chez le notaire en février 2005. Et depuis, nous n’avons pas encore trouvé un logement convenable pour la famille. En plus, la mère et 3 enfants portent des lunettes. La mère prend le médicament pour la tension et doit porter une chaussure avec semelle.
Mes deux enfants majeurs, et même ma fille de 16 ans, n’ont pas de jobs étudiants pour des raisons que j’ignore. Les enfants doivent être rassurés, encandrés et doivent bouger pour bénéficier des avantages sociaux. Ils doivent participer à l’amélioration de leur condition de vie. La mère peut travailler sous certaines conditions, physiques et médicales. Je suis en recherche de logement et je peux rendre service aux personnes. Le père divorcé est un locataire au chômage.

Actuellement, j’ai introduit une demande de logement social à la commune d’Anderlecht, déjà enregistré, dossier n° X. Une autre demande peut être introduite auprès de logement pour tous, rue de Chimiste, par un CPAS de la Région de Bruxelles Capitale.

Et en son temps, la demande de logement social fut introduite successivement à Auderghem, à Bruxelles, à Woluwe-Saint-Lambert et même auprès de l’échevin Mampaka. L’effort nécessaire a donc été consenti, de mon côté en tout cas, pour obtenir un logement social.

Après un chômage de longue durée, de 2002 à 2009, j’ai travaillé presque une année et trois mois, de 2009 à 2010. Maintenant, je suis au CPAS. Je demande un logement, social ou autre, convenable et bon marché pour la famille.

Voilà la situation, Monsieur le Ministre, chers parlementaires et la Commission du Logement, je vous remercie.

Madame xxx




Volg

Ontvang elk nieuw bericht direct in je inbox.